Forum yaoi, +18, thème fantasy anges, démons, déchus, primordiaux. Quatre races opposées dans l'idée de récupérer la meilleure part du gâteau pour eux.

Partagez | 
 

 Chiloel, échanson des anges [terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Echanson du Ciel

Echanson du Ciel


Feuille de personnage
Age apparent : 21 ans environ
Pouvoirs: Lumière & Foudre
Situation:

MessageSujet: Chiloel, échanson des anges [terminé]   Mer 28 Mar - 17:18

Chiloel Rosylvan
















Race : Ange
Classe : Archange
Age : 407 années
Signe(s) distinctif(s) : quatre ailes légèrement bleutées, une caractéristique pas unique mais tout de même assez rare.
Un collier hérité de son père, un petit nuage gorgé de lumière dans une résille d'argent, il n'est pas vraiment spécial ou rare, il n'a aucun pouvoir si ce n'est de luire doucement.

Titre personnalisé : Echanson du Ciel


Description physique


Tout comme son caractère ne semble pas le démarquer au premier abord, son apparence physique est au premier regard d'une banalité sans nom comparé à ses pairs. Petit et frêle, Chiloel possède une perfection somme toute angélique, avec une peau fraîche sans tâches, cicatrices et pilosités, aussi lisse et douce qu'un nuage. De long cheveux encadrent son visage, et s'ils ne sont pas comme beaucoup lisse et disciplinés, ils restent dans un ordre relatifs, encadrant son visage de longues mèches blanches tout à fait commune. De même, ses deux yeux bleus aussi clairs qu'un lagon au printemps ne se démarque pas vraiment. Ce qui en fait le différencie des autres, c'est toute l'attitude et les émotions qui transparaissent dans ce corps. Serein, le jeune ange dégage une aura de douceur et de candeur assez impressionnante, mêlé à une énergie et une joie de vivre tout à fait étonnante.

Sans être vraiment musclé, car il n'a jamais eu vocation à être physique et préparé au combat, Chiloel n'est pas pour autant relâché et mou, avec des membres flasques. Le régime angélique, ainsi que ses exercices d'assouplissement lui ont gardé un corps parfaitement sain et en pleine forme, quelque peu endurant même s'il ne tiendrait pas la route bien longtemps face à quelqu'un de véritablement entraîné. La souplesse, justement, il la possède et l'entretient avec une grâce presque enfantine. D'une démarche légère et aérienne, plutôt habituelle, il aime pratiqué la danse, affinant ainsi un peu plus son corps. Il porte un bijou de famille, ne s'en séparant jamais, consistant en une petite résille d'argent en pendentif entourant une bulle de verre, contenant elle-même un petit morceau de nuage cotonneux. Le bijou est imprégné de lumière, gardant le simple morceau de nuage en l'état, même s'il descend dans le monde d'en bas : il appartenait au père de Chiloel, lorsqu'il partait au combat pour ne jamais perdre espoir et se souvenir de ce qui l'attendait la-haut. L'ange guerrier lui a offert lors de son accession au titre d'Archange.

De cette description, en vérité, pourrait ressortir que Chiloel est androgyne, Avec un corps fin et souple, léger, et son visage caché derrière ses long cheveux fins, l'on pourrait presque penser qu'il est une femme. Pourtant, il y a ce petit quelque chose qui fait que l'on ne pourrait le confondre ainsi. Il y a la forme de son visage, plus forte que celui des femmes anges, et son torse glabre laissant facilement voir les pectoraux légèrement dessiné, sa taille étroite et d'autres menus détails apportant une impression de masculinité dans son apparence. Efféminé, oui, mais bien un jeune homme.

Il conviendrait enfin de parler de ses ailes, car elles sont après tout particulièrement importante dans l'apparence d'un ange. Bien plus en vérité que ne peuvent l'être ses cheveux, ses yeux ou tout autre chose, car c'est là ce qui le définit au sein de ses pairs, c'est ce qui prouvent sa pureté et sa nature profonde. Ses ailes, donc, au contraire de toute son apparence première, que cela soit par le caractère ou le physique, lui apporte une différenciation de la plupart des autres. Elles ne sont en effet pas totalement blanche, mais d'une teinte légèrement bleutée dans l'ombre de ses plumes, s'accordant à ses yeux et aux fleurs qu'il aime déposé en ornement sur sa tête. Au nombre de quatre depuis qu'il est devenu archange, grandes et élancées, elles ne sont pas faite pour la vitesse et la vivacité. Chiloel est après tout un parfait petit ange « citadin », préférant rester parmi ses pairs, à voleter de-ci de-là, expliquant pourquoi les muscles de ses ailes sont bien moins puissants que ceux des autres.


Description mentale


Il est des choses qui changent, et d'autres qui sont immuables, qu'importe que vous soyez né il y a deux siècles ou trente. L'amour qu'il ressentait pour le Seigneur en faisait partie, tout comme ceux de sa race, sans exception. Il y avait aussi la confiance, et peut-être est-ce de là que découle une force de foi inébranlable. Néanmoins, les constances chez leur caractère influe différemment selon l'ange qu'ils sont. Ainsi Chiloel avait acquis cette sérénité quasiment absolue dans son âme, parce qu'il savait que le Seigneur ne ferait jamais rien contre son bien-être, et qu'il ne pouvait lui arriver de mal. Bien sûr, cette force peux être brisée dans les heures les plus sombres, mais cela ne changerait jamais son regard sur l'avenir, car jamais il ne pourrait se sentir totalement abandonné par son Seigneur. Comme tout les autres anges, Chiloel pratique assidûment la vérité et la vertu, deux valeurs fondamentales de son monde, pilier de son existence même. Il a été éduqué et élevé dans le respect de ces valeurs, et les trahir serait trahir le plus profond de son être. Il ne peut de toute façon mentir, dans sa condition. Enfin, comme tout les anges, il a cet amour débordant du cœur, pour tout ce qui l’entoure. Les paysages, les êtres vivants, l'existence, le doux son de la musique et surtout pour ses semblables, qui le lui rendent bien. Peut-être aurait-on même pu dire qu'il aimait un peu trop, se gorgeant et se nourrissant de cet amour environnant comme d'un air trop pur dans les altitudes. Pourtant, étrangement, il n'a jamais ressentit le besoin, pour le moment, de chercher un amour unique parmi ses consœurs et de vivre à deux. Peut-être parce qu'il se sent encore jeune, malgré qu'il soit adulte depuis longtemps, parmi les anges millénaires, et qu'il n'a pas rencontré encore celle qui lui donnera ce besoin. Il est en tout cas très tactile et aimant, adorant le contact des siens sans partage.

Mais bien sûr, l'ange possède son propre caractère et ses qualités, comme ses défauts. Du premier regard pourtant, il semble assez banal dans son attitude au milieu des autres, sans rien le distinguant de la masse. Chiloel se montre très discret, se laissant facilement absorber par la présence réconfortante des autres, et par cela on voit qu'il n'aime pas la solitude. On se rend pourtant compte, à force d'observation, que depuis tout jeune et encore aujourd'hui, il est d'un esprit régulièrement dissipé, se laissant distraire par la moindre occasion et le moindre mouvement. Peut-être est-ce d'ailleurs pour cela qu'il ne lit guère de livre, trop plat et ennuyeux. Plutôt que de se plonger dans quelques traités, documents ou recueil de poèmes, il préfère vivre le moment présent de lui-même, à gambader en toute liberté, il préfère sentir la vie dans son corps plutôt que de se plonger dans la lecture. Le blanc immaculé qui l'entoure l'a peut-être un peu trop marqué, car Chiloel se montre d'une maniaquerie assez marqué pour la propreté. Toujours impeccable, ses affaires sont rangés avec un soin un peu trop élevé, rendant parfait dérangeante sa manie de ne pas vouloir salir ses vêtements ou même que les autres le soient, ou bien de vouloir nettoyer tout cela au plus vite.

L'ange est en tout cas extrêmement pacifique, et bienheureux qu'aucun combat n'ai eu lieu depuis déjà un siècle, et que depuis plus longtemps encore ils s'estompent et perdent en vigueur, car il n'aime guère cette période, comme tous bien sûr. Il aurait eu en effet bien du mal à prendre les armes, même s'il l'aurait fait sans hésiter s'il avait été forcé par les événements. De même que, dans une situation précaire, il n'hésiterait pas à se défendre par la force : pacifique, mais pas égoïste ou suicidaire au point de refuser de prendre la violence pour protéger un autre ou se protéger lui-même. Bien que le premier cas soit peu probable, car il est vrai que l'ange est plutôt faible et peureux en situation stressante, facilement effrayé par les histoires de démons et de leur vil existence. Enfin, il est bon de noter à quel point Chiloel est d'une nature terriblement naïve, peut-être parce qu'il évite soigneusement les livres, et terriblement innocent par ce même biais, ignorant par exemple avec précisions les vices des démons. Bien sûr, il en connaît les teneurs générales par son précepteur, mais sa peur et son innocence l'ont toujours poussé à ne pas s'y intéresser ou écouter plus que cela les enseignements et mises en gardes, certains que jamais il aurait à en rencontrer un car il sait qu'il ne sera jamais destiné à la légion. Les seuls contact, finalement, avec les démons, qu'il puisse avoir, ce sont les blessures qu'il a soigné lors des derniers affrontement.

Une créature bien douce en somme, dotée de force de caractère de par sa foi et sa sérénité, mais ignorante des réels dangers 

Histoire


Chiloel est né dans une famille angélique somme toute assez classique. Un père et une mère, évidemment, désirant profondément un enfant. Le couple n'en avait en effet pas encore eu, par peur surtout. Une raison quelques peu étrange pour des anges simplement dite comme ça n'est-ce pas ? Et pourtant parfaitement justifié. En effet, l'homme étant dans les légions du paradis, et voyant les ravages de la guerre et des combats, il ne souhaitait pas donner la vie à un nouvel ange, craignant de voir ce nouvel être à chérir privé d'un père partit à la guerre, et la mère était d'accord sur ce point de vue. Pourtant, le temps passant et les combats baissant en fréquence et en intensité, l'envie revint et devint plus pressante de pouvoir aimer et être aimer d'un enfant, de créer une nouvelle vie dans le Ciel sous le regard bienveillant du Seigneur. Ainsi les deux anges s'accouplèrent, dans l'amour et l tranquillité propre aux anges, et bientôt Chiloel vint au monde. C'était un véritable ravissement pour ses parents, et il n'aurait pu en être autrement après tout, et le chérubin eut l'immense chance de conserver ses deux parents, car les combats étant moins nombreux, son père put sans problème se retirer de la légion active pour se consacrer à leur enfant. Ainsi il grandit entouré d'amour, que ce soit celui de ses parents, de son précepteur ou de ses camarades chérubins qu'il chérissait.

Chiloel s'épanouit ainsi, actif et serein dans ce qu'on pourrait appeler son enfance. S'il ne s'intéresse guère à la guerre et aux combats contre les démons, c'est un fait bien sûr totalement accepté par son entourage, tant qu'il se sent parfaitement bien. Peut-être ce désintéressement vient-il du fait que son père participait à ces guerres-là justement, et qu'il n'avait jamais apprécié depuis petit entendre ces histoires, ce qui était parfaitement compréhensible. La peur qu'avait pu ressentir sa mère en le voyant partir, il n'avait jamais aimé l'entendre dans sa voix lorsque ce sujet, rarement, était évoqué. Le chérubin, en tout cas, avait été plutôt précoce dans le développement de sa lumière, découvrant ses pouvoirs avec son précepteur, heureux de savoir qu'il serait un ange, bien qu'il n'ai rien contre les Chérubins qui le restaient. Il savait simplement, au fond de lui, que sa place était sur ce chemin-là.

Le jeune ange apprit rapidement à développer ses pouvoirs de lumières, se concentrant surtout sur les soins qu'ils pouvaient apporter et la lumière qu'il pouvait propager, délaissant assez facilement le coté offensif. Alors il se mit en quête de sa place dans la société des anges, quittant le foyer rassurant de ses parents et l'enseignement de son précepteur. Même s'il ne coupait aucunement les ponts avec eux, le passage à l'âge adulte restait marquant pour lui, un passage de la vie même si au final il allait faire son nid, son habitation, tout près d'eux. Parce que la guerre faisait encore des ravages, même si elle était moins terrible, et qu'on ne refusait jamais une aide bienvenue, Chiloel aida les médecins angélique à soigner les blessures des légions revenant du monde d'en-dessous, soignant les plaies les plus légères pour laisser les plus compétent se concentrer sur les tâches les plus urgentes. Dans un même temps, car ses pouvoirs somme toute récent ne lui permettaient pas d'aider constamment, il trouva une place qui lui convenait et lui correspondait avec une perfection qu'il savait apprécier : il devint échanson des anges. Loin des connotations sexuelles ou négatives du terme, qui ne saurait exister chez les anges, c'était une position plutôt agréable et joyeuse. Il revenait en effet à sa charge de couper le vin d'eau lors des fêtes et grandes occasions où les anges se permettaient d'en boire un verre, et de le servir à ses semblables, qu'ils soient archanges, chérubins, anges ou séraphins. Il servait aussi l'eau simple le reste du temps, et cela ne changeait rien à sa tâche. Il aimait procéder ainsi car il pouvait observer tout ceux de sa race, et se mêler à eux, échanger quelques mots avec chacun et entretenir ses liens. C'était un peu devenu son rôle, de maintenir les liens entre lui et les anges, et les anges entre eux, car le repas était un moment agréable à passer ensemble. C'était peut-être cela qui avait attiré l'attention du Seigneur sur lui, à moins que cela ne soit autre chose, car qui pouvait vraiment savoir au fond ? Toujours est-il, qu'en cette période où la paix semblait nécessaire au cœur du Ciel, alors que des combats éclataient toujours, que Chiloel accéda au rang d'Archange. Il était de ces anges heureux au sein des siens, apportant paix et bonheur, et c'était une chose précieuse pour les Légions revenant des combats que de pouvoir trouver un foyer apaisant et conviviale, loin des horreurs des démons. A cette occasion, il reçut également son pouvoir élémentaire, lié à la foudre, dont il commença à apprendre la maîtrise, centrée surtout autour de sa lumière et de ses utilisations sur les corps pour les soins ainsi que de ses formes.

Toujours est-il que le temps passa, et que rapidement les combats cessèrent enfin. Bien sûr, l'on ne s'aperçut pas immédiatement de cet état de fait, il fallut attendre quelques temps pour s'apercevoir que les conflits avaient finit par s'éteindre, et la joie les envahir tous. Chiloel était particulièrement heureux de cela (bien qu'il ne le soit pas vraiment plus qu'un autre, cela aurait été un affront aux autres anges qui n'aiment pas plus la guerre que lui), délaissant son aide aux soins pour se consacrer pleinement à son rôle d'échansons et de pourvoyeur de joie et de musique.

Mais peut-être que cette période de paix, qui avait duré près d'un siècle, n'était pas faite pour durer. Après tout, si les anges se satisfaisaient et s'épanouissaient pleinement dans ces moment-là, les démons eux étaient le revers de la médaille, évoluant (enfin si un démon pouvait évoluer) dans la guerre et le chaos. Malheureusement, il était aisé de provoquer les conflits, et bien difficile de faire régner la sérénité dans le monde. Là était en tout cas les réflexions de Chiloel après ce siècle de calme, bien loin de son caractère habituel. Mais pouvait-on être dans son état normal lorsqu'on apprenait de nouvelles horreurs, mais bien anciennes tant elles étaient normal en bas, commises par les démons ? Le gardien du savoir était rentré. La guerre était revenue. Avait-il peur ? Oui, mais pas vraiment pour lui-même. L'archange était après tout hors des légions, et cantonné au Ciel, ce qui lui convenait plus que bien. Non, il avait peur pour les autres. Pour ses proches, et les proches de ses proches, et chaque chérubin, chaque archange et chaque séraphin qui peuplait l'arbre de Séphiroth. Il avait peur pour les anges qui partiraient pour les champs de bataille, pour ceux qui reviendraient mutilés et traumatisés, marqués par la guerre, et pour ceux qui sera là pur les accueillir, pour les anges qui devraient à nouveau pleurer leurs pertes. Et surtout, et c'était ce qui était différent de la dernière fois, il avait peur pour ceux qui seraient portés disparu. Ceux qui auparavant étaient déclarés mort sur le champs de bataille, déchus ou perdus, et qui seraient dès lors déclarés comme... esclave. Le terme avait tout d'abord interpellé Chiloel, l'ange qui n'avait jamais prêté une grande attention aux détails de la vie des Enfers, alors qu'il écoutait Nith Haiah informer d'autres archanges. Un esclave ? Qu'est-ce que c'était donc, ce mot à la sonorité chantante, glissante et sinueuse ? Il lui avait fallu un moment pour comprendre, après de plus amples explications, son esprit s'arrêtant un instant de fonctionner. Quelle horreur. Là étaient ses pensées. Quel chose ignoble que voila, bien digne de ces créatures ignobles. Il n'y avait pas eu de larmes, comme il avait pu observer chez certains anges. Il les avaient pourtant sentit au coin des yeux. Non, il y avait juste le besoin de s'éloigner, de quitter le groupe un instant pour croire encore que tout cela n'existait pas et que c'était une erreur, oublier qu'il y avait certainement ses congénères, là, en bas, en train de souffrir de mille manière. Il n'arrivait pas à se faire au mot, à comprendre tout ce qu'il englobait et il préférait d'ailleurs s'y fermer, refusant inconsciemment la plus affreuse des vérités et des sévices infligés.

Il avait besoin de prendre du recul sur tout cela, de faire le point, de s'isoler pour se préparer aux horreurs qu'ils ne supportaient déjà plus à grande peine. Chaque ange avait sa manière d'appréhender le retour de la guerre et cette nouvelle information sur ses risques, sur ce qui menaçait les légions. Et pas un seul instant il ne pensa pouvoir subir ces horreurs, pourquoi après tout ? Il avait besoin de sortir, d'être seule et de pleurer en silence la fin d'une vie paradisiaque. Il n'était pas vraiment friand des grands vols, et se satisfaisait de rester ainsi près des siens. Mais ce matin-là il avait besoin de sentir le vent gonflé ses plumes, la vitesse ébouriffée ses cheveux et le soleil chauffé sa peau, de s'isoler le temps d'un moment pour faire le point sur l'horizon de l'avenir qui s'annonçait si triste tout en ressentant la vie inestimable tourbillonner autour de lui. Peut-être aurait-il du s'abstenir, et peut-être aurait-il pu se centrer ainsi sur son existence dans sa chambre. Peut-être aurait-il du moins s'éloigner, ou bien s’exercer bien plus dès son plus jeune âge, aux grands vols. Beaucoup de choses auraient pu faire que cela n'arrive pas en vérité, mais tout était réunis pour que cela arrive. Allant un peu trop vite dans le Ciel, Chiloel perdit rapidement le contrôle de ses ailes inexpérimentées, foulant un muscle au passage de son aile droite. Bien sûr, ce n'était rien et même pas vraiment une blessure, à peine une gêne, qui ne nécessiterait qu'une poignée d'heure pour guérir. Le problème étant que dans l'immédiat, il ne pouvait voler correctement, et n'ayant jamais exercer vraiment son vol en haute altitude, loin, ou encore en situation d'urgence, il ne sut comment se rattraper, alors qu'il traversait les nuages en tendant de s'y raccrocher. Ses doigts tentèrent en vain de se saisir de la douce matière aérienne, glissant entre ses paumes alors que son corps trouait la couche légère de nuage. « non, Non ! ... » murmurait-il, puis criait-il sans que personne ne puisse entendre sa voix désespérer résonner et se répandre dans le grand espace du Ciel. Mais rien n'y faisait, et le premier choc fut brutal, alors que son corps passait entre les deux mondes, rencontrant la barrière naturelle d'air frais et chaud, angélique et démonique, Un premier choc, qui fut pour l'instant le seul, puisque le jeune archange ne put que sombrer dans l'inconscience sous l'assaut de la peur et du changement brutal d'atmosphère. Chutant dans le monde d'en bas.

Placement par rapport au contexte



Le mot d'ordre, c'est la peur. Chiloel est terrifié, mais pas vraiment pour lui-même, il s'inquiète des légions qui repartent en guerre, des anges qui mourront sur le champs de bataille et de ceux qui pleureraient leur disparition, il avait peur pour les anges dont on ne retrouveraient jamais les corps parce qu'ils seraient restés en Enfers, et penser seulement à cela le rend presque malade. La guerre est nécessaire, il ne peut le nier alors que les Démons veulent les anéantir, et il connaît ses horreurs pour avoir soigner des blessés, il n'est pas ravi bien sûr comme toutes les créatures angéliques, mais il comprend la nécessité de devoir accomplir son devoir, que cela soit en combattant, en soignant ou en restant à sa place pour assurer la pérennité et la stabilité de la société du Ciel.  











Parlez nous un peu de vous !

Pseudo : Mordigane, Lim, Val
Age : 21 ans
Est-ce votre premier forum RP ? : Nope  Razz
Est-ce votre première fois sur un forum MxM ? : Bon là oui  Embarassed
Avez-vous des limites en RP ? : aucune !
Un commentaire pour la route ? : Hésitez pas à m'en parler si quelque chose vous gêne dans mon jeu, ou si même vous avez des conseils, parce que niveau forum yaoi, c'est la première fois pour moi ^^"





Dernière édition par Chiloel Rosylvan le Mer 28 Mar - 22:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Le Taxidermiste

Le Taxidermiste


Feuille de personnage
Age apparent : 27 ans
Pouvoirs: Ténèbres + Paralysie
Situation:

MessageSujet: Re: Chiloel, échanson des anges [terminé]   Mer 28 Mar - 22:13

Re-bienvenue, Chiloel !

C'est donc moi qui m'occuperai de ta fiche Wink
Avec les modifications apportées au contexte, il y a quelques petites choses à changer dans ta fiche.

Pour le physique je n'ai presque rien à redire (mais n'oublie pas que les Archanges possèdent désormais 4 ailes), si ce n'est :

" Il porte un bijou de famille [...] contenant un petit morceau de nuage cotonneux, de ceux qui sont assez solide pour soutenir un ange et donc moins volatile que les autres "
Je trouve l'idée du bijou très mignonne, mais il y a juste un petit hic pour le bout de nuage. Nous avons retiré ces fameux nuages du ciel, car on ne trouvait pas ça très logique. Mais tu peux tout à fait le remplacer par un autre élément provenant du Paradis, comme une feuille de l'arbre sacré ou autre ^^

L'autre point concerne l'histoire. Tu parles du moment où ton personnage apprend l'existence de l'esclavage aux Enfers :

"Ceux qui auparavant étaient déclarés mort sur le champs de bataille, déchus ou perdus, et qui seraient dès lors déclarés comme... esclave."

J'aimerais que tu nous précises un peu comment Chiloel a pris connaissance de l'esclavage. En réalité, tous les Anges du Paradis ignoraient ce qui se passait aux Enfers avant que le Gardien du Savoir ne soit libéré lors du dernier event, et ne retourne au Paradis.

Voilà pour les petites modifications à apporter. Je reste à ta disposition si tu as la moindre question, n'hésite pas ! Very Happy




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Echanson du Ciel

Echanson du Ciel


Feuille de personnage
Age apparent : 21 ans environ
Pouvoirs: Lumière & Foudre
Situation:

MessageSujet: Re: Chiloel, échanson des anges [terminé]   Mer 28 Mar - 22:43

Voila, j'espère que ça conviendra Very Happy
S'il faut développer le passage ou il apprend l'existence de l'esclavage, je suis là ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Le Taxidermiste

Le Taxidermiste


Feuille de personnage
Age apparent : 27 ans
Pouvoirs: Ténèbres + Paralysie
Situation:

MessageSujet: Re: Chiloel, échanson des anges [terminé]   Mer 28 Mar - 22:50

Merci beaucoup ! Et donc ...




Félicitations ! Tu es désormais validé !




¤ Tu peux dès à présent te lancer à la conquête du forum ! Mais avant cela, prend le temps de recenser ton avatar ICI

¤ Tout le monde le sait qu'on a que des mauvaises fréquentations, mais ici bas, on aime surtout les exposer au grand jour, sait on jamais, que ça en attire d’autres. Pour cela, rien de plus simple, il te suffit de créer ta fiche de liens

¤ N’oublie pas de remplir ta Chronologie des rps histoire de ne pas perdre le fil de tes pérégrinations.

¤ Je t’invite également à nous renseigner sur tes pouvoirs


    Sinon n’hésite pas à :


¤ Participer aux évents du forum, il y en a régulièrement.

¤ Venir nous rejoindre sur le Discord , toujours mal fréquenté, surtout passé l’heure entre Drakon et Reyshar


Et en attendant... bon jeu parmi nous! On ne mord pas (on est bien plus sournois que ça ^^) alors n'hésite pas à nous contacter si besoin! Au plaisir de te croiser en rp en tout cas !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Chiloel, échanson des anges [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chiloel, échanson des anges [terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Tel est pris... on connaît la chanson. (Terminé)
» Les anges déchus tombent les soirs d'orages ~PV Reivax~[Terminé]
» La chanson qui fait kiffer les geeks
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Per Aspera ad Inferi :: Administration :: Registres :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: